Français
Devenir membre
image
Orca (grande orque)
image
image
image
image
image
image

Tout ce qui vaut la peine d'être su

Caractéristiques

Caractéristiques de l'orque

Vue détaillée de gauche à droite : œil avec tache blanche, nageoire en forme d'épée. Photo : Collage © JUNIOR
  • couleur de peau noire avec un ventre blanc et des taches blanches derrière les yeux
  • tache grise sous la nageoire en forme d'épée (nageoire dorsale)
  • Les nageoires pectorales (nageoires) sont proches de la tête
  • forme de corps aérodynamique
  • Les taureaux ont des nageoires plus grandes
  • Les nageoires caudales ont une largeur de 2,8 m et sont dentelées au milieu
  • L'évent pour la respiration se trouve au milieu de la tête
Caractéristiques particulières de l'orque La grande orque est l'espèce de dauphin la plus grande et la plus lourde. Les taureaux et les vaches se distinguent par leur nageoire et leurs nageoires: Les taureaux ont une nageoire de 1,8 m de long, tandis que les vaches ont une nageoire de seulement 1 m de long. Les nageoires des taureaux mesurent 2 m, celles des vaches seulement 1,5 m. Les orques ont 40 à 56 dents dans leur dentition, qui s'emboîtent comme une fermeture éclair.
Vue détaillée de gauche à droite : bouche avec dents, tinsel d'un taureau. Photo : Collage © JUNIOR
Faits intéressants sur l'orque
  • L'orque est également appelée "baleine tueuse" en raison de sa nageoire dorsale en forme d'épée.
  • Les marins lui ont également donné le nom de "baleine tueuse" car sa méthode de chasse leur semblait très brutale. Son nom scientifique "Orcinus orca" se traduit par "baleine du royaume des morts" (Orcinius "du royaume des morts", orca "baleine").
  • Le dessous blanc de l' orque est difficile à voir d'en bas à cause de l'incidence de la lumière. La partie supérieure noire des animaux est tout aussi difficile à voir d'en haut car elle se fond dans l'eau sombre. Ainsi, les orques sont presque invisibles pour leurs proies.
Vue du ventre de l'orque. Photo : Fotolia
Alimentation

Approvisionnement en nourriture : l'orque se nourrit de cela

Un orque a lancé un phoque en l'air. Photo : Panther Media
Méthode de chasse : Tueur sophistiqué Les orques chassent toujours en groupe. Leur stratégie de chasse est adaptée à chaque animal proie. Pour capturer un banc de harengs, les orques font sortir de nombreuses bulles d'air de leur évent, ce qui permet d'isoler le poisson comme un rideau. De cette façon, les harengs sont poussés à la surface de l'eau, où ils sont ensuite assommés et mangés par les orques avec leurs nageoires. Lesphoques qui se trouvent sur la plage peuvent également être la proie de l'homme. Pour ce faire, les orques nagent jusqu'à la plage à toute vitesse, attrapant au passage leur victime surprise. Les orques peuvent chasser un phoque d'une banquise en nageant ensemble et en plongeant sous la banquise. La puissante vague qui en résulte emporte le phoque sur la banquise.
Les petites proies sont dévorées en un seul morceau, tandis que les plus grosses sont d'abord déchiquetées. Parfois, les orques jouent avec une proie capturée mais encore vivante en se la lançant ou en la catapultant avec leur nageoire caudale. Cela semble très cruel. Après avoir joué, la victime est mangée. Des animaux de proie : Qu'y a-t-il au menu ? Le menu de l'orque comprend environ 140 espèces différentes de poissons, des mammifères marins tels que des espèces plus petites de dauphins et de baleines, des phoques, des phoques communs et autres, ainsi que des oiseaux de mer, des calmars, des tortues de mer et des pingouins. Parfois, ils chassent aussi les grandes baleines bleues.
Les orques aiment manger des phoques et des animaux similaires. Photo : Panther Media
Mode de vie

Sur la forme de vie de l'orque

Des orques en mouvement. Photo : Panther Media
Les orques sont ... ... très sociables et vivent en groupes (écoles) de 10 à 70 animaux. Il s'agit le plus souvent de femelles apparentées, de leurs veaux et d'un taureau. Le clan est dirigé par une vache expérimentée. ... très intelligents, ce qui est particulièrement évident dans la chasse et le comportement social. Parmi les mammifères marins, ils ont le deuxième plus grand cerveau. ... Les animaux migrateurs. Ils nagent généralement à une vitesse de 14 à 19 km/h. Lesorques peuvent... ... voient très bien au-dessus et au-dessous de l'eau malgré leurs petits yeux fixés latéralement. Néanmoins, ils préfèrent utiliser leur sonar (impulsions sonores) pour s'orienter sous l'eau. ... atteignent une vitesse maximale de 55 km/h, ce qui en fait l'un des mammifères marins les plus rapides.
Les orques ont... ... différents dialectes. Selon le clan, ils peuvent émettre de 7 à 17 sons différents. ... un gros appétit. Ils mangent environ 200 kg de viande par jour. Comportement : Un orque typique ! Lorsque les orques jouent entre elles, elles se roulent, se touchent et sont complètement détendues. Les animaux se reposent en restant en mouvement. Comme pour les dauphins, une moitié de leur cerveau reste éveillée pour qu'ils n'oublient pas de respirer et pour que les orques ne manquent aucun danger. On peut les voir dormir ensemble et parfois plonger côte à côte.
Deux orques qui se câlinent. Photo : Panther Media
Reproduction et jeunes

Orques : reproduction et juvéniles

Maturité sexuelle : à 6 - 10 ans (vaches), 12 - 16 ans (taureaux)
Période de reproduction : printemps et été
Période de gestation : 12 - 18 mois
Poids du veau : 200 kg
Tour de mollet : 2,5 m
Une baleine boréale donne naissance à son premier baleineau lorsqu'elle est âgée de 12 à 14 ans. Les mâles s'accouplent pour la première fois lorsqu'ils ont environ 20 ans. Les orques femelles sont fertiles jusqu'à l'âge de 40 ans. Au cours de leur vie, elles ont environ cinq à six veaux, car elles ne donnent naissance qu'à un seul petit tous les deux à quatorze ans. Un mâle peut s'accoupler avec plusieurs femelles à la fois. Mais c'est la femelle qui décide si elle veut s 'accoupler avec lui. En général, les vaches choisissent des mâles plus âgés dont le dialecte est très différent du leur. Les vaches ne s'accouplent généralement pas avec les mâles de leur groupe familial.
Une mère orque avec son petit. Photo : Fotolia
Un veau orque nouveau-né mesure environ 2,5 m et pèse 200 kg. Il naît généralement avec la nageoire caudale en premier. Après la naissance, les petits sont ramenés à la surface par la mère ou un autre membre du groupe pour qu'ils puissent reprendre leur souffle. Les jeunes sont allaités pendant environ un à deux ans, puis passent entièrement à l'alimentation solide. Le lien entre les mères orques et leurs bébés est très fort. Les orques atteignent leur pleine maturité à l'âge de 20 à 25 ans.
Une femelle orque avec son petit dans le delphinarium. Photo : Fotolia
Habitat et population

Menace, population et habitat de l'orque

Comme les dauphins, les orques sont détenus dans des delphinariums. Photo : Panther Media
On trouve des orques partout dans le monde. Ce n'est que dans les eaux tropicales, la mer Méditerranée, la Manche, la mer du Nord et la mer Baltique qu'on les trouve moins fréquemment. Les plus grandes populations se trouvent dans le Pacifique Nord, l'Atlantique Nord et les mers polaires. Les orques n'ont pas d'ennemis naturels, car ils se trouvent au sommet de la chaîne alimentaire. De temps en temps, ils sont attaqués par des requins. Ceux-ci peuvent être particulièrement dangereux pour les jeunes orques. Mais les animaux adultes savent se défendre et peuvent même affronter une baleine bleue en groupe.
Bien que l'on dispose actuellement de peu d'informations sur la population de la grande orque, celle-ci est menacée en raison de diverses conditions. Les orques sont facilement dressés et capturés pour leur caractère ludique et leur intelligence. L'une des conséquences de leur détention dans les delphinariums est que la grande nageoire des animaux se replie. En raison de l'habitat plus étroit des delphinariums, les orques doivent passer plus de temps à la surface de l'eau et ne peuvent faire que de petits tours autour du bassin. Cette situation, les températures plus élevées dans le delphinarium et la croissance continue de l'aileron font que l'aileron n'est plus assez résistant. L'exemple le plus célèbre d'orque avec une nageoire coudée est l'orque du film "Free Willy". Les orques ne sont pas chassées en aussi grande quantité que les autres espèces de baleines, mais elles sont aussi victimes de la chasse à la baleine. En outre, les orques sont menacés par la pollution de l'eau, la surpêche en mer et la destruction de leur habitat.
Un orque avec sa nageoire repliée. Photo : Panther Media
Sources
Si vous êtes un étudiant, n'hésitez pas à utiliser nos articles sur les animaux pour vos travaux, présentations ou devoirs. Nous aimerions que vous nous disiez si vous avez aimé cet article et comment votre présentation s'est déroulée à l'école. Nos articles font l'objet de recherches très consciencieuses. Les sources sont listées ici. http://www.natur-lexikon.com/Texte/RH/001/00001-Schwertwal/RH00001-Schwertwal.html http://www.markuskappeler.ch/tex/texs/schwertwale.html http://www.wale.info/Schwertwal http://www.wale-delfine.net/wale/orca.php http://www.tierchenwelt.de/zahnwale/3066-orca.html http://de.wikipedia.org/wiki/Schwertwal#Ern.C3.A4hrung_und_Jagdverhalten http://tierdoku.com/index.php?title=Orca#Bedrohung.2C_Schutz http://www.schwarz-weisse-giganten.de/fortpflanzung/ Photos : Fotolia, Panther Media