Français
Devenir membre
image
Yak
image
image
image
image
image
image

Tout ce qui vaut la peine d'être su

Caractéristiques

Caractéristiques du yak

Vue détaillée de gauche à droite : cornes et sabot fendu. Photo : Collage © JUNIOR
  • physique allongé
  • cr cr crâne large avec des cor cornes d'une longueur maximale de 120 cm incurvées vers l'extérieur et vers l'arrière
  • petits sabots aux extrémités pointues et aux bords durs
  • bouche velue
  • queue à poils longs, ressemblant à celle d'un cheval
Caractéristiques particulières du yak Les yaks sont un type de bétail. Ils se distinguent des bovins domestiques normaux non seulement par leur long pelage, mais aussi par leur corps allongé. Alors que les bovins domestiques ont 13 paires de côtes, les yaks en ont 14 à 15. Chez les taureaux, la bosse sur le dos est nettement plus grande que chez les vaches.
Vue détaillée de gauche à droite : bouche et narines (appelées bouche de flotz), œil et oreille. Photo : Collage © JUNIOR
Faits intéressants sur les yaks
  • Les yaks vivent à des altitudes allant jusqu'à 6 000 mètres.
  • Les taureaux et les vaches adultes vivent séparément et ne se rencontrent que pendant la saison des amours. Les vaches à bec vivent en communautés comptant jusqu'à 200 animaux. Les groupes de taureaux se réunissent généralement pendant la saison des amours, sinon les taureaux vivent en solitaires.
  • En raison de ses sons ressemblant à des grognements, le yak est également appelé bœuf grogneur (en tibétain).
  • Les yaks sont la seule espèce bovine à posséder un pelage à plusieurs couches, à savoir le poil de couverture solide ou le poil long avec de la laine plus grossière et un sous-poil fin.
Vue détaillée de gauche à droite : bosse (appelée garrot), long manteau de laine. Photo : Collage © JUNIOR
Alimentation

Approvisionnement alimentaire : ce que mangent les yaks

Un yak adulte en train de se nourrir. Photo : Panther Media
Les yaks sont des herbivores et, comme nos bovins domestiques, des ruminants. Les yaks sont capables de s'adapter très rapidement aux conditions alimentaires dominantes et peuvent même passer plusieurs jours sans nourriture ni eau. Si les choses se corsent en hiver, ils ont des réserves - la graisse d'hiver, pour ainsi dire - dans lesquelles ils puisent. Alors que les bovins sauvages n'ont besoin que de trois à quatre kilos de nourriture par jour en hiver, ils en mangent près de six kilos par jour en été pour constituer leurs réserves hivernales. En été, les animaux prennent huit à dix heures par jour pour manger. La rumination a lieu le soir.
Feed : Qu'y a-t-il au menu ? Les yaks aiment manger des herbes acides, des mousses et des lichens. Ils sont même capables de digérer des herbes riches en fibres brutes et des parties de plantes rugueuses, ligneuses et épineuses. Le bétail domestique normal, par exemple, ne peut pas le faire. En hiver, ils se nourrissent principalement de saules arbustifs et de la mousse qui pousse sous la neige. Ils le débarrassent de la neige avec leurs sabots et leurs cornes. Les yaks n'aiment pas manger les herbes vertes luxuriantes car elles leur donnent la diarrhée.
Comme les bovins domestiques, les yaks mâchent leur nourriture plusieurs fois. Photo : Panther Media
Mode de vie

Sur la forme de vie du yak

Lorsque les yaks paniquent, ils peuvent atteindre jusqu'à 40 mph. Photo : Panther Media
Les yaks sont ... ... des bovins sauvages diurnes. ... ils sont très sociables et restent proches les uns des autres, même lorsqu'ils paissent. ... sensibles à toutes les maladies qui touchent le bétail domestique normal. Il s'agit notamment de l'anthrax, de la fièvre aphteuse et de la tuberculose. Lesyaks peuvent ... ... se défendent bien. Si nécessaire, ils affronteront l'ennemi en groupe et pourront même le tuer. Vous devriez faire attention aux yaks en fuite de toute façon. Il n'est pas rare que les membres d'un troupeau soient piétinés à mort lors de manœuvres de fuite paniquées. ... peut atteindre des vitesses allant jusqu'à 40 km/h. ... nager. ... n'entendent et ne voient pas bien, mais compensent les autres sens par un odorat très développé. Les yaks ont ... ... un poil très épais. Cela leur permet de résister à des températures allant jusqu'à - 40 °C. Le manteau est changé en été et en hiver. Les yaks changent principalement leur pelage laineux. La perte commence au niveau du cou et se poursuit au niveau du dos et du ventre. ... des semelles en cuir, avec lesquelles ils ont toujours un pied sûr. Ils sont très réputés pour leur stabilité et leur sûreté de pied.
Les yaks sont connus pour leur pied sûr. Photo : Panther Media
Comportement : Typique du yak ! Les vaches vivent avec leurs veaux dans de grands troupeaux pouvant compter jusqu'à 200 animaux, tandis que les taureaux ne se réunissent en groupes de 20 animaux maximum que pendant la saison des amours et se déplacent autrement en solitaires. Le classement est régulé dans les deux groupes de sexe par les combats. Même les nouveau-nés sont familiarisés avec la hiérarchie : lorsqu'ils rejoignent le groupe, les autres animaux du troupeau leur ordonnent d'abord de se mettre à leur place à l'aide de coups de coude et de coups de poing. Les yaks communiquent par des grognements et par leur odeur, qui marque leur appartenance à un groupe.
Les vaches yak vivent en troupeau avec leurs veaux. Photo : Panther Media
Reproduction et jeunes

Yak : reproduction et jeunes

Maturité sexuelle : les taureaux ont environ 4 ans, les vaches 1 an Saison des amours (rut) : juin - septembre Période de gestation : environ 257 jours Poids du veau : 9 à 16 kg (à titre de comparaison, un veau de bovin domestique pèse jusqu'à 40 kg à la naissance), les veaux mâles sont plus lourds et plus grands Taille du mollet : environ 70 cm Nombre de veaux : généralement 1 ve ve ve ve veau Pendant la saison du rut, les mâles émettent des grognements. Alors que les taureaux sont prêts à s'accoupler pendant toute la saison du rut, les vaches ne le sont que pendant 16 à 56 heures. Par conséquent, pendant la saison des amours, il y a de violents combats de rangs entre les taureaux, car chacun veut s'accoupler et produire une progéniture. Les combats sont généralement remportés par les taureaux à l'âge de six à sept ans, car à cette période les taureaux de yak sont très forts et défendables.
Un veau de yak fraîchement né. Photo : Panther Media
En règle générale, les vaches yak ont leur premier veau à l'âge de trois ans. Le facteur décisif est ici les conditions d'alimentation. Plus elles sont bonnes, plus les deux sexes sont disposés à s'accoupler. Les veaux naissent entre mars et août. La plupart naissent en avril et en mai. Peu avant la naissance, les futures mères se séparent du reste du troupeau et donnent naissance à leur veau debout. Une vache yak a un veau tous les deux ans environ. Les veaux peuvent se lever et marcher seuls après seulement cinq à quinze minutes. Après la naissance, les petits sont séchés et nettoyés par leur mère. Leur fourrure, cependant, n'est pas encore aussi longue que celle des yaks adultes.
Le pelage des veaux est épais mais pas encore aussi long que celui des animaux adultes. Photo : Panther Media
Habitat et population

Menace, population et habitat du yak

Les yaks domestiques ont tendance à être plus petits que les yaks sauvages et diffèrent également par la couleur de leur pelage. Photo : Panther Media
Les yaks se sentent chez eux dans les hautes montagnes et à des altitudes allant jusqu'à 6 500 mètres. Les régions où la température moyenne est inférieure à cinq degrés en hiver et à 13 degrés en été sont idéales pour les yaks. Les yaks sauvages étaient autrefois communs de la mer d'Aral à l'Alaska. Aujourd'hui, les yaks ne se trouvent plus que dans certaines régions du Tibet, de l'Inde et de la Chine occidentale Les ennemis naturels incluent les loups. Mais la plus grande menace pour cette espèce de bétail vient de l'homme. Il leur enlève leur habitat naturel en le colonisant et en l'utilisant comme terre agricole. En outre, les yaks sauvages sont toujours chassés malgré la protection de l'espèce - les animaux du Népal et du Cachemire sont malheureusement éteints.
Les yaks ont été domestiqués par les humains avant la naissance du Christ car ils leur fournissaient de la viande, du lait et de la laine. Les yaks domestiques n' ont souvent pas de cornes et la couleur de leur pelage est différente de celle des yaks sauvages. Outre les yaks bruns et noirs, il existe également des yaks caillebotis, rouges ou blancs. Certains éleveurs de yaks mélangent du bétail domestique et des yaks domestiques apprivoisés. Ils sont ainsi en contact avec les maladies typiques du bétail, qui les affectent également et mettent en danger la population de leur espèce. À l'heure actuelle, les yaks sauvages ne sont pas détenus dans les zoos afin de garantir leur pérennité.
Les loups font partie des ennemis naturels des yaks. Photo : Panther Media
Sources
Si vous êtes un étudiant, n'hésitez pas à utiliser nos articles sur les animaux pour vos travaux, présentations ou devoirs. Nous aimerions que vous nous disiez si vous avez aimé cet article et comment votre présentation s'est déroulée à l'école.Nos articles font l'objet de recherches très consciencieuses. Les sources sont citées ici.http://tierdoku.com/index.php?title=Yak http://www.yak-zucht.at/web/yak_haltung.html http://www.bandli.ch/tiere/yakinfoallgemein.htm http://www.world-of-animals.de/Tierlexikon/Tierart_Yak.html http://www.tierportraet.ch/htm06/haus_yak.php http://de.wikipedia.org/wiki/Yak Photos : Fotolia, Panther Media